Juin - Juillet 2012

Haaby va prolonger aux SRC

Alsace.png

 

Haaby va prolonger aux SRC

benoit.jpg

Benoît Haaby souhaitait avoir des certitudes quant au futur effectif des SRC avant de rempiler. C’est désormais chose faite. Archives

Le capitaine des Verts rencontrera ses dirigeants mardi pour prolonger son contrat. De son côté, Franck Dufrennes a des touches avec le FC Sochaux.

Les dirigeants colmariens ont globalement réussi à conserver l’ossature de l’équipe qui vient de prendre la 8 e place du National, à l’exception pour le moment de leur capitaine Benoît Haaby qui a tardé à apposer sa signature au bas d’un contrat. « Il avait prévenu qu’il préférait attendre de voir la composition de l’équipe de la saison prochaine avant de donner son accord, tempère le vice-président colmarien Jean-Louis Jaegli. Je l’ai eu au téléphone vendredi et on a un rendez-vous mardi soir. Il ne devrait y avoir aucun problème. »

Meslien s’en va, Varsovie arrive ?

En revanche, Sylvain Meslien ne sera pas conservé à Colmar. Auteur d’une très bonne saison comme troisième défenseur central (22 matches, 1783 minutes), l’ex Stéphanois n’a, semble-t-il, pas trouvé de terrain d’entente avec la direction des Verts. « Il n’y a effectivement pas eu d’accord entre les deux parties », confirme le vice-président. Pour remplacer numériquement le défenseur central, que l’on annonce du côté de Saint-Louis, les SRC ont jeté leur dévolu sur Jude Varsovie, le jeune défenseur de 21 ans qui vient de disputer 50 matches en deux saisons de CFA sous les couleurs du FC Mulhouse. « Nous avons eu l’accord de son agent », confirme Jean-Louis Jaegli. Le joueur s’est pourtant montré moins catégorique hier soir (voir page 29).

Dufrennes intéresse Sochaux

Les Verts n’ont en revanche plus aucune nouvelle de Franck Dufrennes. L’attaquant, qui a inscrit dix buts en 1498 minutes sous les couleurs colmariennes, intéresse le FC Sochaux, ce qui peut expliquer la présence d’Eugène Battmann et Bernard Genghini au Stadium lors du dernier match face à Epinal. « C’est un joueur que l’on suit, confirme Bernard Maraval, l’un des recruteurs sochaliens, mais nous avons d’autres dossiers, beaucoup plus importants en cours. Il a montré des choses intéressantes cette saison, mais n’oublions pas qu’il y a un fossé entre le National et la Ligue 1 ». Affaire à suivre.

De 22 à 19 joueurs

Pour compenser les départs de neuf joueurs, si l’on tient compte de celui de Zerara en janvier, le staff des Verts a pour l’instant officialisé les arrivées de cinq nouveaux éléments (Brahmia, Berger, Marques, Ekwele Ebele, Decker). De 22 joueurs la saison dernière, le groupe en compte aujourd’hui 17 susceptibles d’évoluer en équipe fanion. « Damien Ott préfère un groupe réduit, note Jaegli. On n’a donc pas encore atteint le quota, mais on n’est pas pressé. »

Trois nouveaux promus

Depuis samedi, on connaît les trois derniers clubs qui compléteront le championnat de National : le CA Bastia, Bourg Péronnas et Carquefou (Uzes avait déjà validé son billet). À noter que contrairement aux années passées, ce ne sont plus les meilleurs deuxièmes de CFA qui monteront en cas de repêchage, mais bien les relégués de National. À la condition que ces derniers n’aient pas déjà été repêchés la saison précédente, ce qui est le cas de Bayonne cette année.

le 04/06/2012 à 05:02 par H.H.

Varsovie et Holtz arrivent, Haaby a resigné

Alsace.png

 

Varsovie et Holtz arrivent, Haaby a resigné

jude-varsovie.jpgJude Varsovie veut franchir un pallier aux SRC. Archive J-F. F.

Ils ne sont pas encore officiellement Colmariens, mais ils le seront ce soir. Le défenseur central du FC Mulhouse Jude Varsovie (CFA) et l’attaquant de l’AS Illzach-Modenheim Geoffrey Holtz (CFA2) s’engageront tout à l’heure en faveur des SRC. Mis à l’essai par le club colmarien il y a deux semaines, les deux joueurs ont accepté les propositions qui leur ont été formulées et l’ont fait savoir en début de semaine au vice-président Jean-Louis Jaegli, chargé de ficeler l’affaire ce jeudi.

Du haut de ses 20 ans et de ses deux saisons passées en CFA, le Mulhousien Jude Varsovie débarquera à Colmar avec la ferme intention de proposer une alternative à la charnière centrale composée de Benoît Habby (qui a officiellement prolongé son contrat avec les Verts mardi soir) et Loïc Meyer. De son côté, l’attaquant de poche illzachois Geoffrey Holtz (22 ans) tentera probablement d’enchaîner dans un premiers temps les bonnes performances avec l’équipe réserve en CFA 2 avant de prétendre à se faire une petite place dans le groupe pour le National. A noter que les deux hommes reprendront bien l’entraînement avec l’effectif de l’équipe première.

le 07/06/2012 à 05:01 par P.C.

Dieye à Delémont

Alsace.png

 

Dieye à Delémont

pape-dieye-7.jpg

L’attaquant colmarien Pape Dieye s’est engagé avec Delémont. Archives M. Lerch

Pratiquement sûr de renouveler son contrat chez les Verts avant de s’en aller en vacances, l’avant-centre colmarien a finalement opté pour le club suisse de Delémont où il a signé jeudi. « J’étais au Sénégal où mon agent m’a contacté pour me dire que j’intéressais Delémont. J’ai donc immédiatement écourté mes vacances pour revenir en France. Franchement, je n’ai pas pu refuser les propositions qui m’ont été faites. Je n’ai pas réussi à joindre Jean-Louis Jaegli mais j’ai prévenu Damien Ott. »

Pape Dieye jouera en 1 re Ligue promotion puisque son nouveau club n’a pas réussi à se maintenir en Challenge League, la 2 e division suisse. Peut-être avec Mickaël Rodriguez, un autre ancien Colmarien. « Les dirigeants veulent remonter tout de suite. On reprend d’ailleurs l’entraînement dès la semaine prochaine. »

Reprise le 2 juillet. Après avoir obtenu une belle huitième place lors de leur deuxième saison en National, les Colmariens vont repartir pour une nouvelle aventure dès le 2 juillet prochain. Durant leur préparation, les Colmariens vont rencontrer le Racing Strasbourg, le 14 juillet à Ittenheim, les doublures de Sochaux, le 19 à Riquewihr, Belfort, le 22 à Oberbruck, le FC Sochaux, le 25 au Stadium, et Hoffenheim II, le 28 à Mothern. La reprise du championnat est fixé au 4 août.

le 09/06/2012 à 05:00 par H.H.

Wagner a resigné, Dieye s’en va

DNA.png

 

 

Wagner a resigné, Dieye s’en va

mathieu-wagner-1.jpgMathieu Wagner (au centre) sera encore Colmarien la saison prochaine. Photo DNA - LAURENT HABERSETZER

Pape Dieye s’en va à Delémont (Suisse), Mathieu Wagner a resigné, Louisy-Daniel (Beauvais) toujours dans le viseur, Colmar – Sochaux le 25 juillet au Stadium : le point aux SR Colmar.

EFFECTIF. – Cette semaine, les SR Colmar ont enregistré le départ de Pape Dieye pour le club suisse de Delémont (D3). Dieye, 26 ans, a passé quatre saisons sous le maillot vert.

Dans le même temps, le milieu de terrain défensif Mathieu Wagner (au club depuis cinq saisons) a signé un nouveau bail avec les Verts.

Le club colmarien est toujours à la recherche d’un attaquant. Le Beauvaisien Wilfried Louisy-Daniel possède le profil idéal (grand et puissant) et tient toujours la corde (nos éditions précédentes). Mais deux à trois autres pistes sont également explorées.

Par ailleurs, les Verts pourraient encore faire signer un défenseur polyvalent (capable de jouer sur les côtés) avant la reprise pour compenser les départs de Thomas Holbein et Sylvain Meslien, tous deux annoncés dans des clubs de CFA 2 haut-rhinois.

L’effectif actuel des SR Colmar : Jean-François Verger, Thomas Fedrigo (gardiens) ; M’Tir, Haaby, Meyer, Bernardet, Varsovie (défenseurs) ; Shaïek, Grimm, Mezriche, Liabeuf, Brahmia, Wagner (milieux), Marques, Moukhlil, Créquit (attaquants).

REPRISE. – La reprise de l’entraînement a été fixée au lundi 2 juillet à 9h30 au Stadium. S’en suivra un stage athlétique à Rouffach du 11 au 14 juillet qui débouchera sur le premier match amical.

NATIONAL. – La composition définitive (sous réserve de décisions fédérales) est connue : Metz, Amiens, Boulogne/Mer (descendus de L2) ; Vannes, Épinal, Rouen, Orléans, Colmar, Fréjus/Saint-Raphaël, Créteil, Red Star, Le Poiré-sur-Vie, Quevilly, Cherbourg, Luzenac, Paris FC (maintenus en National), Uzès-Pont-du-Gard, CA Bastia, Bourg-Péronnas, Qarquefou (promus de CFA).

PRÉSIDENCE. – Une assemblée générale extraordinaire se tiendra mardi 12 juin (19h30) au Stadium. L’assemblée devrait a priori constater un défaut de quorum et fixer une autre assemblée (le 26 juin, probablement) lors de laquelle Christophe Gryczka intégrerait le comité directeur avant d’être élu à la présidence du club.

par M.Pf., publié le 11/06/2012

Arrivée de Louisy-Daniel (Beauvais)

foot-national.png

 

 

Arrivée de Louisy-Daniel (Beauvais)

louisy-daniel.jpgAprès avoir quitté la formation de Beauvais, avec qui il a inscrit quinze buts lors de ces deux dernières saisons, l'attaquant Wilfried Louisy-Daniel vient de s'engager avec une nouvelle équipe de National en vue de ce prochain exercice.
Selon nos informations, le tonique joueur de 26 ans vient de parapher un contrat fédéral en faveur de Colmar en étant intéréssé par l'ambitieux projet du club de l'Est. Ce dernier réalise une bonne affaire avec un élément qui sort de deux saisons pleines et qui était suivi de très près par Niort, Nîmes et Amiens.

http://www.foot-national.com/foot-colmar-arrivee-de-louisy-daniel-beauvais-36021.html

Christophe Gryczka confirmé

Alsace.png

 

Christophe Gryczka confirmé

le 29/06/2012 à 05:01 par H.H.

Le changement de président chez les Verts a été officialisé lors de l’assemblée générale extraordinaire du club. Comme nous l’avions annoncé en exclusivité fin mars (nos éditions du 25, 26 et 29 mars), Christophe Gryczka, 43 ans, seul candidat à la succession de Roland Hunsinger en lice, a fait son entrée au comité directeur et son élection à la présidence s’est faite dans la foulée et à l’unanimité. « C’est passé comme une lettre à la poste, glisse le vice-président des SRC, Jean-Louis Jaegli. Par la même occasion, le comité directeur a nommé Roland Hunsinger président d’honneur ».

C’était le seul point à l’ordre du jour de cette seconde AG extraordinaire (lors de la première, il y a quinze jours, le quorum n’avait pas été atteint). Lors de cette soirée, il a également été question de la subvention de 600 000 euros attribuée par le Conseil régional au RC Strasbourg. Mais les Verts n’ont, semble-t-il, pas été oubliés par le président Richert. « Le hasard fait souvent bien les choses, poursuit Jean-Louis Jaegli. Nous avons en effet été invités à l’inauguration de l’Espace Gounod à Kingersheim où le maire, Joseph Spiegel, voulait organiser un match amical à sept entre les élus municipaux et les SR Colmar. Nous avons longtemps hésité puisque la plupart des joueurs sont encore en vacances avant d’accepter l’invitation. Nous avons pu composer une équipe avec notamment Farez Brahmia, Malik M’Tir, et quelques jeunes du club encadrés par Doumé Lihrmann et Guy Ayache. »

Au final, le petit match est devenu secondaire. « En arrivant à Kingersheim, nous avons eu la surprise de rencontrer notamment Philippe Richert et Charles Buttner, les présidents du Conseil régional et du Conseil général, résume Jaegli. C’était très sympathique et lors de sa petite intervention pour présenter les SRC, Doumé en avons profité pour interpeller Philippe Richert qui s’est expliqué en justifiant légitimement l’aide de la région au Racing ». Le président a dû apprécier le discours du directeur sportif des Verts, puisqu’il a annoncé à la délégation colmarienne que leur subvention serait également revue à la hausse. « C’est un concours de circonstance incroyable, sourit le vice-président. Je ne vais divulguer le montant qu’il nous a promis, mais il nous a augmentés de façon conséquente. Je ne regrette pas d’avoir accepté ce petit match exhibition. »

le 29/06/2012 à 05:01 par H.H.

La cohésion avant tout

DNA.png

 

 

« La cohésion avant tout »

les-sr-colmar-ont-repris-le-chemin-de-l-entrainement.jpgLes SR Colmar ont repris le chemin de l’entraînement dans la roue du préparateur physique “Dédé” Herrman. Photo DNA – LaurenT Habersetzer

Après un mois d’intersaison calme et studieux, les Colmariens ont repris l’entraînement hier matin. Au terme des cinq semaines de travail à venir, les Verts attaqueront leur 3 e saison en National.

Ce n’est pas forcément la période préférée des footballeurs. Au programme, de la sueur, encore et toujours.

« On commence par un cycle à dominance aérobie. Mon but c’est d’avoir des footballeurs capables de gagner des duels de la première à la 90 e minute, pas des coureurs de fond », explique “Dédé” Herrman le préparateur physique.

« Des footballeurs capables de gagner des duels »

La première séance pour les Colmariens avait lieu hier matin dans la forêt du Neuland. On y a travaillé, bien sûr, on y a aussi plaisanté et appris à se connaître entre anciens (la grande majorité, les SRC ayant misé sur la stabilité) et nouveaux (Louisy-Daniel, Marques, Verger, Ekwé-Ebélé, Varsovie, Holtz, Decker).

« Cela a son importance, explique Damien Ott, l’entraîneur colmarien. Je dirais même que c’est primordial. On peut parler de technique, de tactique autant qu’on veut. S’il n’y a pas de cohésion, on n’y arrivera pas. »

Comme il en a désormais l’habitude, le coach colmarien tente de résumer sa pensée à l’aide de quelques maximes bien senties.

Elles seront deux à rythmer cette avant-saison : l’une d’Albert Schweitzer sur l’exemplarité – « L’exemplarité n’est pas la principale façon d’influencer les autres. C’est la seule » –, l’autre à propos de Napoléon – « C’est quand il s’est cru grand que sa perte est arrivée » .

L’une pour aller de l’avant, l’autre pour ne pas oublier que, aussi belle qu’elle soit, la 8 e place de la saison passée n’est ni une finalité, ni un prétexte pour se reposer ses lauriers.

Surtout dans un championnat attendu plus difficile que celui écoulé.

LES MATCHS AMICAUX. – Samedi 14 juillet : SRC – RC Strasbourg (CFA) à Ittenheim (17 h). Samedi 21 juillet : SRC – Sochaux II (CFA) à Riquewihr (18 h). Dimanche 22 juillet : SRC – Belfort (CFA) à Oberbruck (17 h). Mercredi 25 juillet : SRC – Sochaux (L1) au Stadium (19 h 30). Samedi 28 juillet : SRC – Hoffenheim II (U23, All.) à Mothern (18 h). Samedi 4 août : reprise du National.

par Mathieu Pfeffer, publié le 03/07/2012

Manfred Ekwe Ebele

DNA.png

 

 

manfred-ekwe-ebele.jpg

MANFRED EKWÉ-EBÉLÉ, 23 ans, a effectué l’essentiel de sa formation au RC Strasbourg. Après trois saisons plus ou moins “galères” entre D3 belge et Regionalliga en Allemagne, le voilà de retour en Alsace, aux SR Colmar, pour se relancer.

– Qu’est-ce qui vous a convaincu de vous engager à Colmar ?

– Déjà, le fait que ce soit en Alsace car ma copine habite à Strasbourg. Je suis originaire de Marseille, mais je suis arrivé à Strasbourg très jeune.

J’avais douze ans quand Philippe Thys m’a fait venir. Du coup, je me sens plus Alsacien que Provençal.

– Vous vous apprêtez à découvrir le National…

– À Strasbourg, je n’ai fait qu’une saison chez les pros, avec Jean-Marc Furlan, qui m’a fait jouer un match en L2, au poste d’arrière droit, et un autre en Coupe. J’ai surtout joué en CFA avec François Keller, qui me faisait évoluer au poste de milieu défensif.

– Quel poste a votre préférence ?

– On n’en a pas encore trop discuté, mais le plus important pour moi, c’est d’être disponible pour l’équipe et de montrer au coach qu’il peut compter sur moi dans l’effectif.

DNA.png

 

 

« Ne pas se reposer sur la saison dernière »

 

damien-1.jpgDamien Ott et les SR Colmar : en selle pour une troisième saison en National. Photo DNA – Laurent HaBersetzer

À un mois de la reprise du championnat, Damien Ott, a retrouvé son équipe. L’entraîneur colmarien évoque la saison passée – « réussie » – et celle à venir – « elle sera très difficile ». Et toujours avec les mêmes maîtres mots : « exemplarité et cohésion ».

Formularende

Après un peu plus d’un mois de pause, voilà déjà la reprise. Dans quel état d’esprit l’abordez-vous ?

– Avant toute chose, j’avais hâte de reprendre. Et j’ai l’impression de ne pas être le seul. Quand on est dans cet état d’esprit, c’est bon signe.

– Quels ont été vos premiers mots pour le groupe ?

– Le discours de rentrée était basé sur la nécessité d’une cohésion absolue pour pouvoir travailler tous les autres domaines nécessaires à la performance.

On peut faire toutes les analyses qu’on veut, mais dans une équipe, pour pouvoir jouer ensemble, il faut qu’il y ait des fondations solides. Et la meilleure des fondations, c’est la cohésion.

« Il faut qu’il y ait des fondations solides. Et la meilleure des fondations, c’est la cohésion »

L’autre donnée essentielle, c’est le devoir d’exemplarité. Si on est exemplaire, l’autre fera aussi bien, voire mieux. Et ça, c’est très intéressant dans un groupe.

– Ce discours s’adressait-il particulièrement aux nouveaux ?

– En partie. Pour qu’ils apprennent à me connaître un petit peu, qu’ils comprennent ma façon de travailler.

Mais c’est aussi pour les anciens. La saison dernière ne nous donne rien. J’ai bien sûr félicité les joueurs de l’année dernière pour la belle saison qu’ils ont faite.

Tout ça aussi pour leur dire que les félicitations et les louanges de l’année dernière ne nous amènent rien. Si on est suffisant cette année, si on pense que parce qu’on était huitième on va de nouveau l’être, on a tout faux.

– Comment appréhendez-vous le championnat à venir ?

– Beaucoup d’équipes se sont renforcées, de grosses cylindrées sont tombées (Metz, Boulogne, Amiens). Le championnat sera beaucoup plus dificile que la saison dernière. D’autant plus qu’il y aura six descentes en CFA (en raison de la réforme des championnats fédéraux). Si on se satisfait de ce qu’on a fait l’année dernière, on est mort.

« On aura ce qu’on mérite »

(Il insiste) Lors de cette préparation, je vais me battre contre l’idée que si on sort d’une bonne saison, on va en refaire une autre. Elle est finie la saison.

C’est valable aussi pour les gens qui nous soutiennent, nos supporters… Qu’ils ne s’imaginent pas qu’on va forcément briguer une place sur le podium parce qu’on sort d’un exercice réussi.

Nos ambitions ne peuvent être que le fruit de notre travail. Il faut déjà que notre travail, à la base, soit généreux et enthousiaste. Déterminé, organisé et volontaire… En aucun cas suffisant !

– Vous avez recruté neuf joueurs (lire encadré). Vous appuyez-vous sur l’équipe que vous souhaitiez ?

– Le club a été extrêmement performant. Chaque fois que je proposais un joueur, les dirigeants ont réagi et ont mené les négociations à bien.

Dans le recrutement, il y a aussi une donnée nouvelle : Colmar n’a plus le même impact sur les joueurs. On a réussi à faire venir des joueurs de Rouen, Créteil, Beauvais… On voit la légitimité qu’on a réussi à acquérir dans cette division-là. À nous de l’entretenir. J’espère que ces garçons vont nous aider à franchir encore des paliers.

– À propos de palier, votre nouveau président, Christophe Gryczka, a évoqué la montée en Ligue 2 dans les trois saisons à venir…

– C’est porteur comme discours. Ce n’est pas une pression excessive, mais c’est une ambition quand même. Une fois de plus, une montée ne se décrète pas. Elle se mérite. On aura ce qu’on mérite. Mais ce sera une année difficile. Il faut qu’on se prépare à vivre une année difficile.

DNA.png

 

 

Les RECRUES, TOUR D’HORIZON

 

Damien Ott présente les recrues du club colmarien.

Jean-François Verger (ex-Rouen) : « J’ai voulu changer le poste de gardien. On a pris un gardien expérimenté de National qui vient de faire trois saisons pleines à Rouen dans un club qui était hautement ambitieux. Il sait gérer la pression et le niveau du National. »

Jude Varsovie (ex-FC Mulhouse) : « Il fallait remplacer certains joueurs dans la ligne défensive. On a fait le choix de la jeunesse avec Jude qui a des garanties d’un certain nombre de matches de CFA. »

Manfred Ekwé-Ebelé (sans club) : « Il rentre dans la catégorie des joueurs qui doivent se relancer. Ça m’intéresse. Il a le profil pour jouer au poste de latéral. Il peut évoluer des deux côtés (il est droitier). »

Frédéric Marques (ex-Créteil) : « Nous le suivons depuis plusieurs saisons. Il a un profil de jeu qui m’intéresse beaucoup. Sa vitesse et son jeu en rupture doivent nous apporter beaucoup. »

Wilfried Louisy-Daniel (ex-Beauvais) : « Un joueur de grande taille. Un point d’appui pour ses coéquipiers. Il m’a énormément plu ces deux dernières saisons. »

Farez Brahmia (sans club) : « Il fallait remplacer le talent de Dufrennes. Mais Farez est également un joueur très talentueux (qui s’est entraîné une bonne partie de la saison dernière avec le groupe colmarien). »

Geoffrey Holtz (ex-Asim), Vincent Decker (ex-RC Strasbourg), Haykel Gadacha (ex-Hyères) : « Ce sont de jeunes espoirs avec des potentiels importants qu’on va essayer de développer. ll n’est pas exclu qu’on compte sur eux de temps à autre. »

« Et puis il y a les jeunes formés au clyb (Jarret, Chevrier, Vidal, Karim..). Il faut leur donner envie, leur montrer qu’il y a des possibilités. »

Alsace.png


L’année de tous les dangers

Avec le passage du championnat de National de 20 à 18 équipes lors de la saison 2013-2014, six formations prendront place dans la charrette en fin de saison. Au vu des forces en présence et des budgets en constante progression, la bataille s’annonce rude pour conserver sa place dans la troisième division française. Les Verts ne sont de loin pas les mieux lotis.

Le Gazelec Ajaccio a été l’exception qui confirme la règle, la saison dernière, en obtenant son billet pour le Ligue 2 avec un budget de 1,1 million d’euros. Il y a également eu Épinal (1 M€), qui a été longtemps sur le podium, mais au final ce sont deux équipes, Nîmes et Niort, qui faisaient partie des gros budgets qui sont montées. À l’inverse, le plus petit budget, Bayonne (1 M€), est tombé.

Certes, le classement final de la saison n’a pas vraiment suivi la courbe des budgets, les SR Colmar, notamment, ayant pris la 8 e place avec le 15 e budget.

Comme pratiquement tous ses futurs adversaires, la formation du nouveau président, Christophe Gryczka, a pu augmenter son budget grâce notamment à la manne du Conseil régional. Mais, même en passant de 1,6 à environ 2 M€, la formation alsacienne ne se situe qu’en 12 e position du groupe au niveau des finances loin derrière le FC Metz (8,5 M€), Rouen (5 M€), Boulogne (4,5 M€), Amiens (4 M€), Vannes (3,3M€), Fréjus/Saint-Raphaël (3,2 M€), les clubs franciliens, le Paris FC (4,2 M€), Créteil (5 M€) et le Red Star (2,8M€), ou encore Le Poirée-sur-Vie (2,4 contre 1,8 la saison dernière), mais devant Luzenac, qui pourtant est passé de 1 à 1,8 M€, Quevilly, de 1,6 à 1,9 M€, et les quatre équipes qui viennent de monter, Bastia (1,1), Bourg (1,5), Carquefou (1,6), Uzes (1,2).

Si les équipes « de seconde zone », comme les SRC, ne visent dans un premier temps que le maintien, les formations les plus argentées, qui ont d’ailleurs toutes déjà joué au niveau supérieur, affichent d’ores et déjà leur objectif de remonter en Ligue 2.

Il suffit de jeter un œil sur leur marché des transferts (voir ci-dessous), pour apercevoir qu’elles s’en sont donné les moyens.

Et les Verts dans ce contexte ? Une nouvelle fois, le staff a souhaité jouer la stabilité en repartant avec le groupe des titulaires de la saison dernière. Certes, neuf joueurs ont quitté le club, mais, parmi ces derniers, seuls Robert, Touré, Dufrennes, et à un degré moindre, Meslien, étaient fréquemment dans les seize. Pour les remplacer, Damien Ott a notamment choisi Jean-François Verger, Farez Brahmia, Wilfried Louisy-Daniel et Frédéric Marques, plus quelques jeunes « que nous souhaitons voir progresser. »

La formation colmarienne sera-elle à la hauteur de sa devancière ? On en saura plus dans les prochaines semaines.

le 30/07/2012 à 05:03 par Hubert Himburg

DNA.png

 

« Pas de ventre mou »

Damien Ott, ici en discussion avec Farez Brahmia, s’attend à un championnat plus relevé que la saison dernière. PHOTO DNA – Sébastien Bozon

Damien Ott, qui entame sa 5 e saison à la tête des SR Colmar, espère installer son équipe dans la partie haute du tableau. Mais ce sera plus compliqué que l’an passé, prévient l’entraîneur colmarien.

– Qu’attendre de cette troisième saison en National ?

– Je préfère le dire tout de suite, ça va être beaucoup plus compliqué que la saison dernière, où on avait fini pas très loin du podium (8e à 11 points du 3e)

Ce ne sera pas le même championnat : il y a trois équipes qui descendent de L2 (au lieu de deux l’an dernier) et seulement des premiers de CFA. Pas quatre 2es comme l’an dernier… Tout cela me paraît beaucoup plus dense.

Les six descentes compliquent tout. Il n’y aura pas réellement de ventre mou, mais un championnat pour la montée et un autre pour éviter de descendre. Le premier objectif sera d’abord d’assurer le maintien. On ne peut pas se focaliser sur autre chose.

– Et ensuite…

– Ensuite, on verra bien. Mais il ne faut pas non plus oublier qu’on reste un « petit » en terme de budget (1,8M d’euros, ndr). On continuera de lutter avec nos armes qui sont la force mentale et l’adhésion de tous au projet de jeu.

– Colmar fait-il désormais partie des « cadres » du National ?

– Ce n’est que notre troisième saison, mais nous avons en partie fait nos preuves en gagnant le respect de nos adversaires. Tout cela ne dure pas, il faut faire preuve de constance.

– Votre campagne de matchs amicaux s’est terminée par une défaite, samedi contre Hoffenheim II (1-2). Est-ce gênant avant l’ouverture du championnat vendredi à Amiens ?

– C’est dommage mais pas très inquiétant. Je n’ai pas fait les changements qui s’imposaient. À dessein, d’ailleurs, car certains joueurs n’étaient pas encore prêts à donner une heure et demie (les Allemands ont inscrit le but de la victoire à la 90e’, ndr).

Il faut également savoir reconnaître les forces de l’adversaire. Et on est tombé sur une équipe très costaude. Il faut voir le bon côté des choses : après Sochaux (0-1), on a été complimenté, à raison me semble-t-il, mais ce dernier résultat doit nous faire garder en tête qu’on peut aussi tomber sur plus fort que soi. Cela arrivera aussi cette saison. On doit s’y préparer.

par Recueilli par M.Pf., publié le 30/07/2012


La saison de la maturité ?

Les SR Colmar entament, vendredi (20h) à Amiens, leur 3 e campagne en National avec une séduisante étiquette d’outsider. Cette saison, bien plus que n’importe quelle autre (six descentes en CFA!), la première des priorités sera d’assurer le maintien.

Cédric Liabeuf a beau aller sur ses 33 ans, il n’en reste pas moins l’un des joueurs les plus cotés du championnat. Aux côtés du capitaine Benoît Haaby et de Jérémy Grimm, il s’est définitivement imposé comme l’un des cadres de cette équipe colmarienne.

L’œil pétillant et le sourire malicieux, comme à son habitude, il se penche sur la saison à venir (l’entretien a été réalisé avant le dernier match de samedi face à Hoffenheim II).

STABILITÉ. – Colmar a su conserver sa base (M’Tir, Haaby, Meyer, Bernardet, Shaïek, Mezriche, Grimm, Liabeuf) et recruter les joueurs souhaités par le staff (Verger, Ekwé-Ebelé, Brahmia, Marques et Louisy-Daniel).

« Les partants ont été bien remplacés. l’intégration des nouveaux a été très bonne », commente Liabeuf.

Cédric Liabeuf : « Le respect ne donne pas de points »

RESPECTABILITÉ. – Depuis 2011, Colmar impose une certaine forme de respect à ses adversaires en National.

« Ça a commencé avec ce maintien qu’on a décroché dans des conditions difficiles et ça a continué la saison dernière où même lorsqu’on a perdu, on n’a jamais lâché les points. Ça nous permet d’aborder les rencontres dans un bon état d’esprit. On sait qu’on est capable de renverser des situations compromises. Et nos adversaires aussi. Mais ça s’arrête là. Le respect ne donne pas de points. »

MATURITÉ. – « On s’affirme comme une véritable équipe. Il y a de la maturité dans notre jeu. Le match contre Sochaux est un bel exemple. On ne l’a pas joué comme un match de Coupe. Ce n’est pas notre volonté qui nous a permis de dominer la première mi-temps, mais bien notre jeu. »

DIFFICULTÉ. – Ces six descentes, imposées par la FFF dans le but de réorganiser les championnats fédéraux, font peur à tout le monde. Et seront forcément la donnée clé de ce championnat.

« Du fait des six descentes, tout le monde s’attend à un championnat à deux vitesses. Moi aussi. Il sera important de prendre le bon wagon dès le début de championnat. Décrocher de belles victoires pour avoir des repères positifs, bien sûr, mais aussi pour ne pas se retrouver à douter tôt dans la saison. »

MONTÉE. – « Il y a des favoris logiques : ceux qui descendent de L2. Mais Metz ne doit pas s’y croit pas tout de suite, il va falloir cravacher ! Vannes a raté la montée de peu la saison dernière, je les y vois bien cette fois. Rouen devrait aussi être dans le coup, c’est assez logique.

Ensuite il y a des équipes qui ont recruté intelligemment comme Luzenac ou Le Poiré. »

par Mathieu Pfeffer, publié le 30/07/2012

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/07/2012