Les Green Panter's

  Où sont passés les " vrais " supporters ???
Ils manquent vraiment cette saison.

De vrais supporters

 Mars 2010 ( retour des joueurs d’ Alfortville après leur victoire )

Dernière rencontre de CFA saison 2009 / 2010 au Stadium
opposant les verts à Epinal
Les verts étant sacrés champion de toutes CFA confondus

 

 

 


 

Où sont les fans ?

A l’image de l’équipe qui cherche encore son rythme de croisière dans le championnat de National, le club colmarien peine à trouver ses supporteurs.



Si la tribune du Stadium est bien garnie depuis le début de la saison , on attend encore que les supporters colmariens donnent de la voix.Photo Michel Petry

Cathédrale du Stadium, interdit d’applaudir. Pour un peu, on chercherait l’écriteau des yeux. Le constat est là : les soirs de match, l’enceinte sonne creux. Il faut régulièrement attendre le dernier quart d’heure pour entendre le public encourager mollement son équipe.
Et l’excuse des mauvais résultats ne tient pas tout à fait : sur leurs quatre matches disputés à domicile depuis le début du mois d’août, un seul a été mauvais (Cannes), les autres se sont soldés par deux victoires (Orléans et Rodez) et une défaite dans les dernières minutes (Bayonne).

1 750 en moyenne

Ce n’est pas non plus un problème de fréquentation : 1 750 spectateurs en moyenne, c’est bien. C’est très bien, même, pour un promu qui se retrouve du coup avec la 10e affluence du National. Ça vous classe peut-être loin de Strasbourg et ses 7 500 aficionados mais loin devant d’autres formations comme Alfortville, Gap, Créteil ou Luzenac.
Non, le problème ne vient pas du nombre, mais bien de l’attitude du public. Et cela remonte à bien longtemps déjà. On pensait le souci résolu la saison dernière avec l’apparition du club de supporters des Green Panther’s qui a accompagné l’équipe jusqu’à la montée.
Mais l’histoire d’amour entre le « kop » colmarien et le club s’est mal finie lors la dernière rencontre à domicile contre Épinal. Les « Panther’s » colmariennes n’avaient pas apprécié d’être priées de trouver une autre place que leur coin habituel au profit de partenaires du club. Auparavant, il y a avait déjà eu ces trois amendes pour avoir fait usage de fumigènes.
« Il y avait là-dedans quelques "loulous" qui se croyaient tout permis, avance le président Roland Hunsinger. Ils ont voulu grandir trop vite et ne se contrôlaient plus. Les fumigènes, ça nous a coûté trois fois 300 €. On passe notre temps à courir après des sponsors, ce n’est pas pour gaspiller l’argent de cette façon. »
Depuis, le club travaille sur le projet de redonner vie aux Green Panther’s. « On a réussi à construire un club où tout le monde tire dans le même sens avec le même état d’esprit. »

« Pas là pour insulter »

« On souhaite avoir des supporters qui vont dans la même direction. Ils sont là pour encourager leur équipe. Pas pour insulter l’arbitre ou les adversaires. »
L’ancien secrétaire des GP’09, Jean Koenig, a été chargé de relancer le projet. « Nous avons décidé de surseoir à ce renouveau pendant deux mois, le temps que les choses se tassent un peu et que les esprits se calment », explique M. Koenig.
« Mais c’est une question de semaines, pas plus. Dans un premier temps, nous sommes en train de recomposer un noyau dur d’une dizaine de personnes. C’est autour de ce groupe stable que nous allons nous former. Une fois que ce sera le cas, le public devrait suivre de lui-même. »
Reste à trouver une place à ces supporters qui pourraient éventuellement garder le nom de « Green Panther’s » - « ce n’est pas encore défini ». « Pourquoi pas sur la tribune qui devrait être montée en face de celle existant déjà ? C’est une possibilité. »

DNA

 

Voir le sujet précédent

 

 

Date de dernière mise à jour : 17/10/2011